www.tek4life.eu

 

Tek4Life conçoit et organise

Les forums

 

 

 

 

L'événement

Lancement du Groupe de travail NanoEnergies – février 2020

 

Nanotechnologies et énergies bas carbone : expliciter les vraies promesses

 

Préambule


Les nanotechnologies apparaissent aujourd'hui bien placées pour contribuer à des modes de production, de transport et de stockage d'énergies « bas carbone », que ce soit par des matériaux nanostructurés, des nanomatériaux solides (graphène) et des nanofilms ajoutés à des composants et des nanodispositifs divers. Les machines qui intègrent des nanomatériaux sont à la fois plus légères et plus solides, ce qui augmente potentiellement leurs rendements et leur durée de vie.


Ces promesses ne sont pas nouvelles mais ont été contestées par des ONG, par exemple les Amis de la Terre dans un rapport de novembre 2010. « Nombre des allégations sur les performances écologiques des nanotechnologies, et quantité d'annonces de percées majeures faites par des entreprises qui assurent être à deux doigts du stade commercial, ne correspondent en rien à la réalité. Pire, le coût énergétique et environnemental de l'industrie en plein essor des nanotechs est bien plus élevé que prévu. » Le rapport détaillait le cas du solaire photovoltaïque, de l'éolien et de l'hydrogène en notant le faible rapport efficacité/coûts des nanotechnologies. Par exemple, « le rendement de conversion de l'énergie solaire des panneaux photovoltaïques nanotechnologiques est encore environ moitié moindre que celui des panneaux au silicium ».  Il critiquait également le fait que les nanotechnologies servent aussi à trouver et extraire davantage de pétrole et de gaz. Un récent rapport prospectif prédit que le raffinage du pétrole comme part des nanotechnologies dédiées aux applications énergétiques va croître de 5 milliards de dollars en 2018 à 6,7 milliards de dollars en 2023.


Plus globalement, comme le soulignait Fernand Doridot lors du Forum NanoRESP consacré à ce thème (novembre 2015), « les rapports des ONG plaident pour le renforcement du lien entre innovation technologique et usages, pour le développement d’approches intégrées basées sur des ACV rigoureuses, pour des analyses d’évaluation technologique, trop souvent absentes. Ils insistent sur le rôle de l’interdisciplinarité et d’approches coopératives. »

 

Intention


Le Forum NanoRESP propose de coordonner un groupe de travail dédié aux apports des nanodispositifs dans la transition énergétique. Ce GT se donne pour tâche d’enquêter pour faire un état des lieux des performances techniques, sociales et environnementales des nanotechnologies dédiées aux énergies décarbonées (ou à la « décarbonisation » de l’énergie) en évaluant dans quelle mesure les critiques formulées il y a dix ans sont encore valables, discutables ou invalidées par les recherches récentes et les produits sur le marché.


Il s’agit de :

  • réunir un groupe de travail pluraliste (chercheurs académiques, industriels utilisateurs, distributeurs,
    association de consommateurs, citoyens, instances publiques...) apte à confronter les connaissances, attentes et contraintes.
  • Faire un état des lieux : rôle des nanotechnologies pour réduire l’empreinte carbone dans quatre secteurs clés émetteurs de gaz à effet de serre : le transport, le bâtiment et travaux publics (BTP), l’industrie, l’électricité (production, distribution, stockage).
  • Valider collectivement des innovations contribuant à la transition écologique.

Objectif


Le processus doit permettre de construire avec les acteurs concernés un corpus de connaissances pertinentes à
l’interface entre fabricants, scientifiques, utilisateurs, distributeurs et usagers.
Ce travail collectif doit produire un état des lieux qui prendra la forme de fiches repères, livrets thématiques, vidéo de synthèse ou d’un site web dédié. Il fera l’objet d’un Forum NanoRESP dédié à la restitution.

 

Manière de faire


La méthode proposée repose sur un panel de structures volontaires et diverses, relié au COPIL du Forum NanoRESP composé d’acteurs aux compétences complémentaires
Le processus sera lancé en février 2020. Il durera un an.
Une méthode de travail et un échéancier seront choisis et ajustés avec les porteurs du projet.

 

Le savoir-faire du Forum NANORESP


Le Forum NanoRESP est un espace original de veille, de partage d’informations et d’investigation sur les enjeux complexes liés aux usages des nanotechnologies (matériaux et dispositifs).


En 2017, il a réalisé (avec la DGE, le LNE et l’ICAM) un colloque dédié aux « conditions de la confiance » avec les nanoproduits (Lille,10 avril 2017).

Dans le domaine de l’énergie, le Forum NanoRESP a organisé :

 

  • une séance « Comment les nanotechnologies contribuent-elles à la transition énergétique, le 25 novembre 2015
  • une séance « Nanomatériaux dans l’automobile : quels avantages, quelles promesses, quelles incertitudes ? le 30 mai 2016
  • une séance « L’innovation responsable en nanotechnologies : expériences et recherches d’un intérêt général », le 19 avril 2017
  • une séance « Le graphène, nanomatériau du futur ? », le 7 février 2018

 

Pour en savoir plus


Compte rendu du forum Comment les nanotechnologies contribuent-elles à la transition énergétique ?, 25 novembre 2015

I. Illuminato & G. Miller, Nanotechnology, climate and energy: over-heated promises and hot air


BCC Research Report Overview, Nanotechnology in Energy Applications, May 2019

 

Contacter le forum pour faire partie du groupe

 

Merci de nous envoyer un Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..